Historique

La première Rencontre Mondiale des Amis de la 2CV s’est déroulée en 1975 en Finlande. Elles se réalisèrent ensuite tous les deux ans, à chaque fois dans un pays différent après élection du pays hôte. Lors des 10 premières rencontres la décision concernant le lieu de la prochaine rencontre se décidait sur la base des votes des participants. Chaque voiture avait droit à un vote.

A partir de la 11ème rencontre, l’élection se fait 4 ans auparavant. Chaque pays représenté a droit à 2 votes, indépendamment du nombre de véhicules participants.

Ci-dessous se trouve la liste des Rencontre Mondiales déjà réalisées et programmées.

1975 – Pistohiekka, Finlande (300 véhicules)

1977 – Avenches, Suisse (400 véhicules)

1979 – Copenhague, Danemark (500 véhicules)

1981 – Zedelgem (Bruges), Belgique (1200 véhicules)

1983 – Xanten, Allemagne (1500 véhicules)

1985 – Cheltenham, Grande Bretagne (1600 véhicules)

1987 – Ericeira, Portugal (1200 véhicules)

1989 – Orléans, France (2500 véhicules)

1991 – Haslital, Suisse (2000 véhicules)

1993 – Nurmes, Finlande (1650 véhicules)

1995 – Maribor, Slovénie (1700 véhicules)

1997 – Eddandam, Pays Bas (3554 véhicules)

1999 – Skotina Beach, Grèce (1700 véhicules)

2001 – Seeboden, Autriche (3028 véhicules)

2003 – Vinadio, Italie (3765 véhicules)

2005 – Kelso, Ecosse, Grande Bretagne (2764 véhicules)

2007 – Borlänge, Suéde (2031 véhicules)

2009 – Most, République Tchèque (3335 véhicules)

2011 – Salbris, France (7036 véhicules)

2013 – Alcañiz, Espagne (2500 véhicules)

2015 – Torún, Pologne (2272 véhicules)

2017 – Ericeira, Portugal (2137 véhicules)

2019 – Samobor, Croatie

2021 – Delémont, Suisse

2CV en Suisse

Les activités deuchistes en Suisse existent depuis les années 70. Au début les activités étaient organisées par les 2cv-club régionaux et consistaient surtout à des balades en convoi, repas autour d’un grill, balade d’une journée mais aussi et déjà les premières rencontres de Pentecôte, rencontre nationale Suisse. En Allemagne, les clubs étaient déjà actifs avant 1970 et il était facile de venir rencontrer les amis en Suisse, ce qui a conduit à la première rencontre internationale avec de plus en plus de participants qui venaient même de Vienne. Les deuchistes suisses participèrent également dans les années 70 au raid 2CV Paris-Persepolis, Paris-Kaboul et d’autres activités tout aussi légendaires. En 1973, le premier POP-Cross à Argenton s. Creuse (F) a été organisé et des teams suisses y ont participés, à cette époque sans aucune chance de podium, mais les suisses se sont fortement améliorés et faisaient partie à part entière du 2CV-Cross qui organisait ses courses principalement en France et en Italie. Egalement lors de raid aux USA, Canada et Australie, on comptait des équipages suisses.

Les clubs Suisses se développèrent parallèlement aux cross et presque chaque club organisait une rencontre, qu’on se retrouve dans une gravière en Thurgovie, en Suisse romande au bord du lac de Bienne, en Valais ou en Suisse centrale dans les magnifiques paysages de montagne ou au Tessin en dégustant un risotto accompagné d’un verre de vin rouge.  Nos amis de toute l’Europe étaient également présents, pas seulement de nos pays voisins mais également de Belgique, Hollande, Danemark, juste pour le week-end. Naturellement les deuchistes suisses voulaient également rendre visite aux deuchistes européens et c’est ainsi que chaque week-end (ou presque), après avoir roulé entre 5 et 8 heures, nous étions heureux de retrouver nos amis, au milieu de la nuit autour d’un feu de camp. Certains ont même réussi l’exploit de se rendre à 3 rencontres différentes durant le même week-end, uniquement possible si vendredi après-midi sous la devise « le chef est parti, alors moi aussi » en partant plus tôt du travail.

La Suisse et les rencontres attiraient et attirent toujours des deuchistes internationaux. Au cours des années, notre rencontre de Pentecôte s’est instaurée comme rencontre nationale suisse, qui est organisée chaque année par un autre club et à chaque fois à un nouvel endroit en Suisse. Au début (jusqu’en 1985), participaient une centaine de deuches et cela a évolué et ces dernières années, nous comptions jusqu’à 120-150 véhicules, une belle rencontre cordiale animée par beaucoup de folklore (voir photos).  Chaque année des rencontres sont organisées à travers toute la Suisse, du Mittelland, au Valais, à la romandie, de la Suisse centrale en passant par le Tessin. Une action particulière fut organisée en 1987 : une cérémonie d’enterrement de la 2CV faisant suite à la décision d’arrêter l’import de la 2CV en Suisse cette année-là à cause des nouvelles normes anti-pollution. Un corbillard contenant une urne de pièces détachées était tiré par 2 deuches décorées en cheval. La procession s’est déroulée sur plusieurs kilomètre accompagnée par des Guggenmusik jusqu’à la « tombe » où une 2cv avait été placée, nez en l’air. La cérémonie fut accompagnée par différents discours ainsi que des chants. Des adieux dignes de la deuche en Suisse, relatés dans la presse européenne.

Une époque magnifique, une époque de l’amour libre, l’amour est international, avant, pendant et après les rencontres, avec une préférence dans la deuche (les suspensions pourraient en chanter une mélodie grinçante).  Des mariages furent la suite logique jusqu’au Danemark, à chaque fois de magnifiques fêtes et après les mariages suivent les naissances et les rencontres devinrent de vrai rencontres familiales. La plupart de ces enfants font encore parti des clubs aujourd’hui et ils ont fondé la 3ème génération des passionnés de deuches, de rencontres, la génération X et Z qui organise la rencontre mondiale en Suisse.